Qu’arrive-t-il à Bételgeuse ?

Avez-vous noté que Bételgeuse1, l’étoile formant l’épaule droite du chasseur légendaire Orion, a perdu récemment de son éclat? 

Les courbes de lumière que l’on peut consulter sur  le site de l’ American Association of Variable Star Observers (AAVSO) viennent confirmer un changement de magnitude qui est passée de 0.5 à 1.3 en l’espace de quelques semaines. Ces changements de luminosité ne sont pas si surprenants concernant cette supergéante rouge, douze fois plus massive que notre Soleil, connue pour sa variabilité et son irrégularité. Mais c’est la brutalité de cette évolution qui intrigue aujourd’hui les astronomes.

Nous savons que Bételgeuse est la candidate la plus proche pour une prochaine explosion de supernova dans notre galaxie. Pour cette raison, elle est observée de près depuis une cinquantaine d’années dans l’espoir de mieux connaître les processus en jeu dans l’agonie des étoiles. Même si plusieurs scénarios peuvent expliquer le déclin anormal de sa luminosité, nous ne pouvons évidemment pas exclure le fait qu’elle est, peut-être, sur le point d’exploser.

À chaque démarrage de WinStars, le programme consultera les données du AAVSO pour prendre en compte l’évolution de la magnitude de Bételgeuse. On peut déjà noter que l’étoile n’est guère plus lumineuse que sa voisine Bellatrix dans la constellation d’Orion.

La version 3.0.104 se dote également d’une boîte de dialogue « Animations » légèrement remaniée. Le slider a été remplacé par un simple champ dans lequel l’utilisateur peut entrer un facteur multiplicatif permettant d’accélérer, ou bien de ralentir,  l’écoulement normal du temps.

Une nouvelle icône apparaît également dans le menu situé à droite de l’écran. Elle vient remplacer l’icône « pointer dans une direction » qui n’avait pas réellement d’utilité et qui n’était pas encore implémentée. 
Elle permet d’inverser la course du temps… 


1. Le nom « Bételgeuse » vient de يد الجوزا, yad al-jawzāʾ, un terme d’origine arabe pré-islamique qui signifie « la main d’al-jawzāʾ». L’origine de al-jawzāʾ, qui précède la traduction par les Arabes des ouvrages grecs, est ancienne et sa signification est obscure. Le terme fait référence à un personnage féminin, et dérive probablement d’une racine qui signifie « au milieu ». Il aurait pu désigner dans l’Arabie ancienne une constellation qui recouvrait les étoiles de l’actuelle Orion, et faire référence à la position centrale de celle-ci sur la voûte céleste. Après la traduction de l’Almageste, le terme est utilisé par les astronomes musulmans, en concurrence avec d’autres appellations, tant pour désigner la constellation d’Orion que celle des Gémeaux. (Sources: wikipedia.org)