La mission Gaia : cartographier notre galaxie en 3D

Lancée le 19 décembre 2013, la mission Gaia mesure la position et le déplacement des étoiles situées dans la périphérie du Soleil. Après 4 ans de fonctionnement, l’ESA vient de publier le Data Release 2, un catalogue gigantesque composé de 1,7 milliards d’étoiles bien plus précis et bien plus complet que le catalogue obtenu par le satellite Hipparcos il y a une trentaine d’années.

Mais cette mission ne se limite pas à cataloguer avec une précision inégalée 1 % des étoiles de la Voie lactée, il contient aussi des informations de haute précision concernant les astéroïdes et les comètes qui se déplacent dans notre système solaire. On y retrouve également des informations concernant le mouvement des étoiles dans la moitié des amas globulaires qui orbitent autour de la Voie lactée et il va jusqu’à améliorer notre connaissance de la position d’une dizaine quasars. Inutile de préciser que tous les astronomes vont pouvoir profiter de l’apport de cet instrument magnifique.

Mais le plus intéressant sera sans doute de pouvoir connaitre avec plus de profondeur la structure de notre propre galaxie. En affinant le diagramme Hertzsprung-Russell des étoiles qui la compose et en faisant en quelque sorte son archéologie, on devrait en savoir beaucoup plus sur sa formation et sur la dynamique qui la gouverne.

C’est une chance également pour les logiciels grand public qui se proposent de représenter le voisinage du Soleil en 3D. Avec ce catalogue, il sera possible de positionner les étoiles les unes par rapport aux autres avec beaucoup plus de précision et de visualiser le déplacement de ces objets en accélérant l’écoulement du temps. Et peut-être même apercevoir la rotation de cette portion du disque qui nous entraine avec le Soleil dans une rotation autour du centre galactique. Je vous tiens au courant dès que c’est prêt  !

Pour aller plus loin :